RP, Revue de presse

Grand Est

Au bord du gouffre

jeudi 3 janvier 2013 par Ameline Bunle- Tighedine / Directrice APDGE

Est Républicain - 03/01/13 - Meurthe et Moselle

Association d’initiation aux sciences, les Petits Débrouillards doivent trouver 15.000 € avant la fin du mois. Sous peine de mort.

Nouvel An morose pour la directrice Ameline Bunle. Photo Patrice SAUCOURT

Les Petits Débrouillards misent sur une campagne de dons pour s’en sortir financièrement. Photo d’archives Les Petits Débrouillards misent sur une campagne de dons pour s’en sortir financièrement. Photo d’archives

L’année commence mal pour les Petits Débrouillards du Grand Est. C’est un véritable compte à rebours mortel qui s’est enclenché pour cette association qui se démène pour communiquer aux jeunes le goût des sciences. Créée il y a dix ans, la structure est en effet au bord du dépôt de bilan.

A cause, bien sûr, de l’incontournable crise. « Les banques sont devenues très frileuses avec les associations. La nôtre nous a lâchés en avril dernier lorsque nous avons bouclé notre exercice 2011 avec un déficit de 21.000 €. Depuis, elle ne nous accorde plus aucune facilité de paiement. Nous n’avons plus droit à des découverts ou des emprunts. Nous n’avons plus aucune marge de manœuvre », explique Ameline Bunle, la directrice interrégionale des Petits Débrouillards.

Conséquence : l’association est à la merci de la moindre turbulence de trésorerie. Elle doit ainsi impérativement trouver 15.000 € d’ici la fin du mois. « Cela représente nos dettes les plus urgentes. Celles que nous devons régler à l’Urssaf et aux organismes sociaux. Si ce n’est pas fait, nous serons déclarés en cessation de paiement », se désole la directrice.

Le paradoxe, c’est que l’association a plein de projets et ne cesse de croître. Elle compte aujourd’hui 20 salariés, 26 volontaires en service civique et une centaine d’étudiants vacataires. Elle couvre la Lorraine mais aussi l’Alsace, la Bourgogne et Champagne-Ardenne. Et surtout, elle touche des milliers d’enfants et d’adolescents. 60.000 chaque année en Lorraine.

Ses clubs de science dans les écoles, collèges, lycées et autres MJC ont du succès. Tout comme les animations scientifiques organisées régulièrement au pied des immeubles dans les quartiers. Appel aux dons

Et si malgré ces réussites, l’association se retrouve aujourd’hui avec le couteau sous la gorge, ce n’est pas uniquement de la faute à la crise. « Notre moyenne d’âge est de 24 ans. Nous sommes une bande de jeunes qui pétillent. Nous n’entrons pas forcément dans les cases. Et les collectivités ont du mal à nous suivre. Nous aimons avant tout nous amuser en mettant en place des activités et c’est vrai que nous avons un problème de reconnaissance, de soutien politique », analyse Ameline Bunle.

Il suffit de voir le montant dérisoire de la subvention versée par le ministère de la Recherche et de la Technologie (lire ci-contre) pour comprendre que la vision ludique et hors des sentiers battus de la science défendue par les Petits Débrouillards n’emballe pas forcément tout le monde.

Autre paradoxe : l’association est au bord du gouffre alors qu’elle n’est pas en aussi mauvaise santé financière que ça. « De l’argent, nous en avons… mais virtuellement », explique la directrice. Elle attend en effet deux grosses subventions qui doivent tomber à partir d’avril. Une enveloppe doit venir de l’Europe (200.000 €) et l’autre de l’Etat au titre des investissements d’avenir (300.000 € sur trois ans). En attendant, il faut trouver d’urgence les calamiteux 15.000 €. D’où un appel aux dons lancés auprès des parents, des chercheurs et des partenaires. A votre bon cœur, messieurs, dames…

Christophe GOBIN

« Pas un centime de plus »

Les Petits débrouillards du Grand Est ont un budget de 950.000 €. « Un tiers provient de prestations facturées suite à des animations pour le compte de communes, d’autres associations, voire d’entreprises », indique la directrice Ameline Bunle. Le reste du financement provient de subventions d’une foule de collectivités publiques. 235 au total. C’est là qu’est le problème. L’association a une multitude de soutiens, souvent au coup par coup, mais elle manque d’un appui solide capable de lui lancer une bouée de sauvetage financière en cas de gros temps. « Nous sommes prêts à aider les Petits Débrouillards car ils font des choses passionnantes. Mais nous ne pouvons pas éponger leurs difficultés à nous tout seuls », confirme Henri Bégorre, le maire de Maxéville, la commune qui accueille le siège social de l’association et qui fait partie de ses supporters.

Le ministère de la Recherche est nettement moins enthousiaste. « Nous ne recevons que 1.000 € de subvention de leur part alors que c’est notre ministère de tutelle. Ils nous font l’aumône ! », se scandalise la directrice des Petits Débrouillards. Et cela ne devait pas s’améliorer. « Je n’ai pas un centime de plus à donner », persiste Jean-Pierre Thomesse, le responsable de la Délégation régionale de la Recherche et de la Technologie. Il ne ferme toutefois pas complètement sa porte : « Les Petits Débrouillards ont leur place dans la culture scientifique mais ils doivent s’engager sur la même charte que les institutions membres du réseau Hubert Curien. Notamment en matière de qualité. Car je pense qu’ils peuvent faire mieux… Et pour moins cher ». Ambiance !

Réagissez !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Trouver une association près de chez vous

Alsace Aquitaine Auvergne Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Corse Bourgogne-Franche-Comté Île de France Occitanie Limousin Grand Est Midi-Pyrénées Hauts de France Normandie Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Provence-Alpes-Côte d'Azur Rhône-Alpes Guadeloupe Réunion

Contacts

Siège Régional

Les Cadières - Entresol M

53 rue Lafayette

54320 Maxéville

Tél : 03.83 96.38.94

Pas de contacts :x
Double cliquez pour éditer.

RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Mentions légales | SPIP