RP, Revue de presse

Grand Est

L’audace des Petits débrouillards

lundi 27 février 2012 / libellé : Engagements par Ameline Bunle- Tighedine / Directrice APDGE

Publié le 20 février 2012 dans L’Associatif

Laure Digonnet des Petits débrouillards de Lorraine. Photo : Cédric Bonnot.

Les Petits débrouillards tentent des choix audacieux et n’hésitent pas à sortir des sentiers battus pour continuer à financer leurs activités qui ne cessent de se développer. Entretien avec Laure Digonnet, attachée de direction des Petits débrouillards de Lorraine et chargée d’accompagner et de former les équipes dans les changements amorcés.

La mutualisation pour faire des économies d’échelles

Confrontés à la difficulté de financer des postes administratifs indispensables comme la comptabilité, la communication ou encore la formation interne, les Petits débrouillards ont fait le choix de mutualiser leurs emplois. « Nous avons engagés la réflexion depuis plus d’un an » précise Laure Digonnet et d’ajouter que « nous avions également comme objectifs de sortir du sommeil les régions Alsace et Bourgogne ». Aussi, depuis la fin de l’année, les associations des Petits Débrouillards de Lorraine, d’Alsace et de Bourgogne ont fusionné pour devenir l’Association des Petits Débrouillards Grand Est. « Ce regroupement associatif est en fait la formalisation de pratiques acquises depuis plusieurs années au sein de notre mouvement » précise Laure Digonnet. Ces trois régions mettent en commun des moyens pour mener des projets et ainsi permettent à l’Alsace et la Bourgogne de développer ses propres activités. Concernant la mutualisation des fonctions administratives, celle-ci s’opère entre les trois régions précédemment citées, la Franche-Comté, la Champagne-Ardenne et le Nord Pas-de-Calais. « A ce niveau, nous avons fait le choix de ne pas formaliser juridiquement la mutualisation, nous laissant ainsi le temps de tester et d’évaluer le concept » argumente Laure Digonnet. C’est ainsi que les postes salariés liées à la comptabilité, la communication et la formation interne sont gérés dans le cadre de mise à disposition de personnels, facturés au prorata des temps de travaux ou du niveau d’activités (nombre de lignes comptables par exemple). Toutefois chaque entité reste indépendante dans ses projets car « il s’agissait de garder un découpage administratif calqué sur celui de nos financeurs publics » note Laure Digonnet. Les postes de 17 permanents sont ainsi pérennisés avec la perspective de 15 jeunes en service civique.

Le Grand Emprunt comme nouvelle source de financements

Les deux principales activités des Petits débrouillards qui sont le rapprochement entre les zones urbaines et les universités et la création d’outils d’animation trouvent désormais leur financement dans le Grand Emprunt lancé en 2010 par le gouvernement français et plus précisément dans le consortium JIX, pour Jeunesse, Innovation et Cohésion Sociale. Fondé par le Cnam (Conservatoire National des Arts et Métiers), France Télévision, C’est pas sorcier, le Cnrs (Centre National de la Recherche Scientifique), la Fondation Maif pour l’éducation, l’Ofaj (Office Franco-Allemand pour la Jeunesse), Universcience, le Mnhn(Muséum National d’Histoire Naturelle) et les Petits débrouillards, le Consortium JIX propose un projet structurant au plus proche des territoires avec les collectivités territoriales (régions, départements, villes) et les acteurs des sciences et de l’action sociale (universités, laboratoires, centres sociaux,…). Le programme d’actions s’étale sur trois ans et vise essentiellement à renforcer les pratiques d’activités de culture scientifique et technique sur tous les territoires et à promouvoir l’égalité des chances et le partage des connaissances. (en savoir plus sur le consortium JIX). « Cela a été un grand défi pour notre mouvement, nous obligeant à harmoniser nos pratiques comptables et administratives. La mutualisation mise en place doit y aider » affirme Laure Digonnet.

L’autre projet des Petits débrouillards est bien entendu l’organisation du Festival Biodiversité à Gérardmer qui se déroulera les 17,18 et 19 août 2012. « Là aussi nous faisons preuve d’imagination pour mobiliser les moyens nécessaires » confirme Laure Digonnet. Le projet est actuellement ouvert aux dons des internautes sur le site internet Ulule et une démarche partenariale s’engage avec des partenaires privés.

Article de Cédric Bonnot

Réagissez !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Trouver une association près de chez vous

Alsace Aquitaine Auvergne Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Corse Bourgogne-Franche-Comté Île de France Occitanie Limousin Grand Est Midi-Pyrénées Hauts de France Normandie Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Provence-Alpes-Côte d'Azur Rhône-Alpes Guadeloupe Réunion

Contacts

Siège Régional

Les Cadières - Entresol M

53 rue Lafayette

54320 Maxéville

Tél : 03.83 96.38.94

Pas de contacts :x
Double cliquez pour éditer.

RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Mentions légales | SPIP