RP, Revue de presse

Grand Est

Liberté, égalité, féminité

dimanche 9 mars 2014 / libellé : Engagements par Laure Digonnet / Directrice du Pôle Développement Extérieur Grand-Est

Article de l’Est Républicain du 09/03/2014

Animations populaires place Charles-III pour la journée de la Femme. Biyouna, Laâm, Souad Massi… Têtes d’affiche de la soirée à l’ Autre Canal

JPEG - 195.4 ko

Ce 8 mars, l’humanité célèbre sa moitié. Une scène, un échiquier géant et des tentes abritant des « associations » ont été installés place Charles-III où se concentrent la plupart des animations liées à la Journée de la Femme. Au milieu, des étudiantes du Pôle Volley du Creps font une « démonstration ».

À part quelques curieux autour de l’échiquier, ou quelques familles sous la tente des « Petits débrouillards », l’événement n’accroche pas vraiment la foule. Sur les terrasses bondées, juste en face, on semble surtout apprécier le soleil. Les propos de Franck Porterat, responsable du service « Droits de l’Homme, intégration et luttes contre les discriminations » de la ville, sur les inégalités homme/femmes sont inaudibles. Mais il a suffi qu’une femme prenne le micro pour que la magie opère. « En cœur de ville »

Il faut dire que Vanessa Mirasoa a un incroyable talent : elle chante le répertoire de Witney Huston aussi bien que… Witney Huston. Quand elle enchaîne avec Aretha Franklin, des dizaines de personnes sont massées devant la scène. Laâm lui succède sur scène pour annoncer la suite des festivités. Car la Journée de la femme se prolonge en soirée à l’Autre Canal, avec des têtes d’affiche : Biyouna, Souad Massi, Fabienne Stein, Leili Anvar, Princesse Erika, Sophie Maurin… Ces artistes ont été réunies par une autre femme d’exception, Rhavia Tahardji qui porte le projet avec l’association « Femmes debout ». Son plus grand exploit est d’avoir impliqué d’autres femmes moins connues, anonymes, issues des « quartiers » qui ont osé monter sur scène pour interpréter le spectacle qu’elles ont écrit sous l’œil bienveillant de leurs prestigieuses marraines. « La première année, les associations célébraient l’événement dans la maison de quartier Charles-III. La fête s’est ensuite déplacée au parc Charles-III. Aujourd’hui, elle est en cœur de ville », se félicite Franck Porterat. Il a inauguré l’exposition sur le rôle et la place des femmes pendant la guerre en fin d’après-midi, placette Saint-Sébastien. Histoire de rappeler cette constante : quand une moitié de l’humanité sème la mort, l’autre fait vivre le pays.

Saïd LABIDI

Portfolio

Réagissez !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Trouver une association près de chez vous

Alsace Aquitaine Auvergne Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Corse Bourgogne-Franche-Comté Île de France Occitanie Limousin Grand Est Midi-Pyrénées Hauts de France Normandie Pays de la Loire Picardie Poitou-Charentes Provence-Alpes-Côte d'Azur Rhône-Alpes Guadeloupe Réunion

Contacts

Siège Régional

Les Cadières - Entresol M

53 rue Lafayette

54320 Maxéville

Tél : 03.83 96.38.94

Pas de contacts :x
Double cliquez pour éditer.

RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Mentions légales | SPIP